Accueil > Villages > Chirac

Nos hameaux : Chirac

Un village exceptionnel à visiter absolument. Pour son patrimoine, mais aussi pour sa campagne chatoyante, composée d’une quinzaine de hameaux. Comme dans la majorité des communes lozérienne, l’activité principale est l’agriculture. Cependant, le secteur tertiaire est largement représenté sur Chirac, avec 4 établissements pour personnes handicapées et une maison de retraite.
Chirac est au carrefour des principales régions touristiques de la Lozère. L’accès au village est facilité par la proximité de l’A75 et de l’axe Toulouse-Lyon. Situé à la jonction de l’Aubrac, des Causses,de la Margeride et à proximité de Marvejols, Chirac, sur La Colagne, fut à l’époque romaine un domaine appartenant à un certain Carius ou Cyrius. Le site se développa dès 1062 autour du Monastère Saint Sauveur de Chirac dont les bénédictins introduisirent la culture du safran, de la vigne et de l’industrie lainière qui fit la richesse du village jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale.
Le pont de Colagne
A tort dénommé “Pont Romain”, cet ouvrage d’art, qui date peut-être du XIVe siècle, demeure l’un des ponts les plus remarquables du Gévaudan.
Lieu de passage entre Languedoc et Auvergne, les troupeaux de mouton y passaient, au printemps pour aller sur l’Aubrac, à l’automne quand ils regagnaient le Midi.
L’église romane St Sauveur
Au XIIe siècle, cet édifice était un prieuré du monastère Saint-Sauveur de Chirac. Son ampleur atteste de l’importance de la cité et du passage qui s’y faisait: s’y croisaient les voies antiques (estrade venant de Grèzes et rejoignant l’Aubrac (d’est en ouest) et l’estrade sud-nord, venant des Estrets et remontant vers l’Auvergne.
Malgré les déprédations dues aux conflits avec les protestants et quelques restaurations hasardeuses, ce santuaire demeure un très bel édifice.
Il comporte en particulier un très beau portail qu’ s’ouvre au sud sous un porche profond, considéré comme unique en Gévaudan et des colonnes à chapiteaux sculptés. Le clocher carré qui surmonte le portail est percé de baies et d’archères. Endommagé par les protestants, sa hauteur a été réduite.
La chapelle St Jean et la place d’Entraygues
Joyau médiéval remanié au XVIIe siècle, il est peut-être le monument le plus ancien de Chirac. Il était inclus au XIIe siècle dans le Castrum Cyriacum, c’est-à-dire au périmètre le plus ancien de la ville.
Sur la place d’Entraygues, s’ouvrent des fenêtres à meneaux du XVIe siècle. On y voit la fontaine et son lavoir(XVIe siècle).
Sur la gauche du portail St Romain, une stèle en bronze de Philippe Kaeppelin représente le colonnel Marceau Crespin, un des enfants célèbre de Chirac.

Chirac à découvrir

Pont de Colagne

Description du point d'intérêt

Eglise

Description du point d'intérêt

Fresque de GRESNY

Nicolaï GRESCHNY né à Tallin en Estonie, fresquiste et peintre d'icônes du XXè siècle, a réalisé lors de son séjour à Chirac, les peintures de la chapelle du Sacré-Coeur. Description du point d'intérêt

Chirac en image